Quelles sont les filières médicales auxquelles la Première Année Commune aux Études de Santé donne accès ? À l’inverse, que faire après PACES en cas d’échec ? L’éclairage de l’organisme Prépa Epsilon.

Notre prochaine JPO :

Le samedi 12 octobre 2019
De 10h à 12h30 et De 14h à 17h00
au 15 rue Buffon, 75005 Paris
Métro Austerlitz

Les 5 filières de santé auxquelles les concours PACES donnent accès

En attendant la réforme de la Première Année Commune aux Études de Santé, attendue pour la rentrée 2020, plus de 30 universités françaises proposent de présenter les concours PACES, dont 7 universités en région parisienne. Passer avec succès ces épreuves extrêmement sélectives, c’est se donner la possibilité d’accéder à 5 filières de santé :

  • la filière médecine
  • la filière odontologie
  • la filière pharmacie
  • la filière maïeutique
  • la filière masso-kinésithérapie

Les études pour devenir médecin

devenir médecin

Si vous faites partie des étudiant·es sélectionné·es pour poursuivre vos études au-delà de la 1ère année de médecine, vous consacrerez votre 2ème et votre 3ème années à préparer le Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales (DFGSM). Son DFGSM en poche, l’étudiant·e va préparer un nouveau diplôme pendant 3 nouvelles années : le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales (DFASM). L’obtention du DFASM et le passage des ECN donnent le droit d’accéder à l’internat, l’ultime cycle des études pour devenir médecin. Il s’étale sur :

  • 3 années pour devenir médecin généraliste
  • 4 à 6 années pour devenir médecin spécialiste

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page que Prépa Epsilon a dédiée aux études pour être médecin.

Les études pour devenir pharmacien

Vous souhaitez travailler à la conception, la préparation et la distribution des médicaments ? Il faudra compter entre 6 et 9 années d’études pour être pharmacien, c’est-à-dire obtenir le diplôme d’État avec lequel vous serez en droit d’exercer. Les 2 années d’études succédant à la PACES sont sanctionnées par un 1er diplôme : le DFGSP (Diplôme de Formation Générale en Sciences Pharmaceutiques). Les 2 années d’études succédant à l’obtention du DFGSP sont sanctionnées par un 2ème diplôme : le DFASP (Diplôme de Formation Approfondi en Sciences Pharmaceutiques). Son DFASP obtenu, l’étudiant·e en pharmacie va s’engager dans un ultime cycle :

  • un cycle court, s’il ou elle a choisi la filière Officine ou la filière Industrie
  • un cycle long, s’il ou elle a choisi la filière Internat

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page que Prépa Epsilon a dédiée aux études pour être pharmacien.

devenir pharmacien

Les études pour devenir kiné

devenir kinésithérapeute

Au total, les études pour être kiné durent 5 ans et vous conduiront dans un institut dédié à ce métier de la santé. À l’issue de votre formation, vous obtiendrez un diplôme d’État qui vous permettra d’exercer votre activité professionnelle. Chaque année de formation post-PACES comprend :

  • des Unités d’Enseignement (UE) délivrées par un Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie
  • des apprentissages cliniques, réalisés lors de stages auprès de patients

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page que Prépa Epsilon a dédiée aux études pour être kiné.

Les études pour devenir dentiste

6 années au minimum et jusqu’à 9 ans pour une spécialisation : voilà la durée du cursus pour celles et ceux espérant exercer dans le domaine de l’odontologie. Les 2 années suivant immédiatement la PACES sont sanctionnées par l’obtention du Diplôme de Formation Générale en Sciences Odontologiques (DFGSO). Les 2 années suivant l’obtention du DFGSO sont sanctionnées par l’obtention du Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Odontologiques (DFASO). Pour achever sa formation de dentiste, l’étudiant·e titulaire du DFASO a 2 options :

  • la première est appelée cycle court
  • la seconde est appelée cycle long et correspond à l’internat

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page que Prépa Epsilon a dédiée aux études pour être dentiste.

devenir dentiste

Les études pour devenir sage-femme

devenir sage-femme

En France, les études pour être sage-femme – ouvertes aux hommes autant qu’aux femmes – durent 5 ans, en incluant la Première Année Commune aux Études de Santé. Ce cursus se compose de 2 cycles. Le 1er cycle est sanctionné par un 1er diplôme, le diplôme de Formation générale en sciences maïeutiques (FGSMa). L’étudiant·e titulaire du DFGSMa entre dans le 2ème cycle des études pour devenir sage-femme. Ce cycle dure 2 ans, soit 4 semestres, et est sanctionné par le DFASMa, c’est-à-dire le diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page que Prépa Epsilon a dédiée aux études pour être sage-femme.

Que faire après PACES en cas d’échec ?

À l’issue des concours PACES, 2 candidat·es sur 3 n’obtiennent pas leur place en 2ème année d’études de santé, et ce même après 2 années de PACES. Pour ces étudiant·es, la réorientation est la seule option. Voici leurs possibilités.

La réorientation après PACES au cas par cas

Conscientes que les étudiant·es échouant en PACES sont majoritaires, un grand nombre d’universités ont mis au point des parcours de réorientation spécifiques. Ces établissement proposent ainsi des passerelles vers d’autres formations, mais offrent également la possibilité de conserver certains crédits ECTS acquis au cours de la PACES. Prépa Epsilon vous invite à vous renseigner auprès de l’université que vous avez choisie des possibilités de réorientation qu’elle offre.

Une réorientation PACES dès la fin du 1er semestre

Si ce pourcentage peut varier selon les universités, seuls les 85 % des étudiant·es les mieux classé·es à l’issue des concours de 1er semestre sont autorisés à entrer dans le 2ème semestre de la PACES. Pour ces candidat·es, les possibilités incluent :

  • le suivi d’une Licence
  • un DUT ou un BTS
  • l’entrée dans une école paramédicale
  • l’entrée dans une école d’ingénieur

Se réorienter après la fin de la PACES

Le redoublement de la PACES après une 1ère tentative infructueuse n’est pas automatique. D’abord, parce que l’étudiant·e n’en a pas forcément la volonté, mais aussi et surtout, parce qu’il ou elle peut ne pas y être autorisé·e. En effet, le candidat·e peut se voir refuser un redoublement :

  • parce qu’il ou elle a déjà épuisé ses deux tentatives
  • parce qu’il ou elle a terminé trop loin dans le classement lors de sa tentative
  • parce qu’il ou elle a passé ses concours au sein d’une PACES alternative n’autorisant pas le redoublement, à l’instar de la PACES One des universités Paris 5 et Paris 7

 

Pour ces étudiant·es, les possibilités incluent par exemple :

  • l’intégration d’une école paramédicale
  • le suivi d’une Licence, dans le domaine des sciences, des technologies, voire même de la santé, ou dans tout autre domaine
  • l’intégration d’une école d’ingénieur

Dossier, concours : les modalités d’accès à ces filières varient d’un établissement à un autre. Veillez à vous renseigner en temps voulu.

LES INTERNAUTES AYANT CONSULTÉ CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT RECHERCHÉ

  • concours médecine
  • réussir sa PACES
  • concours faculté de médecine